Encore trop méconnue, la phytothérapie gagne cependant du terrain dans le domaine médical. En effet, la phytothérapie désigne une médecine naturelle, fondée sur les extraits de plantes ainsi que sur leurs principes actifs naturels. La phytothérapie se divise en trois grandes pratiques.


La première, la phytothérapie dite traditionnelle, souvent très ancienne, est une phytothérapie basée sur l'utilisation des plantes, dont les vertus ont été découvertes empiriquement. Cette phytothérapie est une médecine non conventionnelle (manque d'étude clinique) pratiquée en général dans les pays en voie de développement. La deuxième est une phytothérapie basée sur des preuves scientifiques concernant les extraits actifs dans les plantes. Cette phytothérapie aboutit souvent à la fabrication de médicaments pharmaceutiques, ou encore de phytomédicaments. La Maca peut par exemple améliorer la vigueur sexuelle.


La troisième, la phytothérapie de prophylaxie, utilisée depuis l'Antiquité, phytothérapie consistant en une alimentation équilibrée, avec certains éléments actifs (ciboulette, ail, etc). Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la médecine moderne et la phytothérapie sont très proches, sauf évidemment dans le cas des génies génétiques ou des préparations à base chimique synthétique. En outre, il existe différentes méthode d'utilisation de la phytothérapie. Nous avons en effet la tisane, méthode de phytothérapie probablement la plus connue et la plus pratiquée qui consiste en le prélèvement d'une partie spécifique d'une plante (séchée ou non) que l'on dépose entière ou broyée dans un sachet-dose afin de réaliser une tisane par infusion, macération ou décoction. Nous avons aussi les poudres et gélules, méthode de phytothérapie plus moderne, surtout pour les poudres, puisqu'elles sont obtenues via un broyage classique ou via un cryobroyage. Par la suite, elles peuvent être conditionnées sous forme de gélule, mais pas seulement. Transit Max peut améliorer votrre digestion par exemple.


Nous avons aussi une phytothérapie obtenue par une technique d'extraction, qui permet d'obtenir une forme pâteuse, liquide ou pulvérulente concentrée en principes actifs. Enfin, nous avons d'autres méthodes de phytothérapie plus ouvertes (pas uniquement le domaine de la phytothérapie), telles que les teintures mères homéopathiques, les ampoules buvable, et les huiles essentielles (aromathéraphie). La pensée sauvage est excellente pour la peau par exemple.

L'obtention de ses produits est facile, que ça soit en pharmacie, ou sur le web (boutiques de phytothérapie)
Pour conclure cet article, il est important de souligner que ce n'est pas parce que la phytothérapie est basée sur les plantes, qu'elle est sans danger et qu'il faut en faire un usage anarchique.